Anna Polina investit la Chrysa !

Petite bio express pour les ignares qui ne te connaissent pas encore… Anna…

J’évolue dans le secteur du charme depuis dix ans. J’ai eu l’occasion d’être actrice, réalisatrice, chroniqueuse, modèle, animatrice radio et pleins d’autres choses. 

Un vrai couteau suisse des métiers du charme ! Une évolution naturelle des actrices de charme ou tu te considères comme un « cas à part » ?

Je pense que chaque individu est un « cas à part » et chaque actrice va avoir son parcours et des spécificités qui lui sont propres. En ce qui me concerne ma politique est resté intacte : je prends mon métier au sérieux mais je garde du recul. J’aime faire de nouvelles rencontres, m’essayer à des univers un peu différents et je pense avoir un côté un peu exhib qui me permets de me sentir à l’aise partout. 

Je ne suis pas une personne carriériste, mon ambition principale étant d’être le plus en accord possible avec mes envies. 

Le fait d’avoir été sélectionné à Cannes représente pour toi une forme de consécration ? De reconnaissance de ton travail ? Un tremplin ?

Le plus agréable fut de travailler sur un court métrage très beau. M’impliquer en prenant le temps. En revanche, je ne cherche ni consécration, ni validation donc c’est autre chose. Plutôt la chance d’ouvrir une autre porte, d’observer comment cela se passe. Tous mes choix sont dictés par mes inspirations, je n’ai pas de plans, par principe, ça ne me ressemble pas. 

On va dire que je me laisse porter tout étant enthousiasmer par les belles choses qui se présentent sur ma route. 

Ah… le charme du noir et blanc…

En tant que réalisatrice, que penses-tu de réalisatrices comme Erika Lust et son étiquette de « réalisatrice de porno féminin » ?

J’aimerai donner mon opinion en tant que femme réalisatrice avant tout… Je suis féministe, je crois à la déconstruction du schéma établi. J’adore le porno mainstream : voir de belles femmes dans de belles lingeries avec des scénarios coquins c’est très excitant. 

Mais je pense qu’il faut aussi qu’il y est un porno qui nous parle d’une sexualité d’adultes de façon non stéréotypé : avec des scénarios plus réalistes, des corps non normés et une sexualité moins genré.

Réaliser des shows dans des établissements libertins est-il un peu différent ?

C’est un autre défi. Lorsque je me produis dans une boîte classique : il est très important de jouer sur le coté « animation de soirée ». Il faut donner envie aux gens de danser, de crier et d’assister à un spectacle sexy… 

Dans un club libertin, la clientèle est moins nombreuses, mais leurs attentes sont très différentes. Je peux me laisser aller sexuellement parlant, prendre le temps de jouer et de me faire plaisir devant les spectateurs. 

La question qui brûle les lèvres… Anna Polina est-elle libertine ?

J’ai déjà pratiqué le libertinage. Ça varie en fonction de mes envies et de mes rencontres. Mais j’ai une grande dominante candauliste !

Anna Polina à la Chrysa… Ca va envoyer du lourd ?

Je suis très impatiente d’y être. J’entends énormément de bien de cet établissement et je me retrouve toujours un peu bête à ne pas connaître l’un des lieux de références du libertinage européen. J’espère qu’il y aura une super ambiance et que le public sera réceptif. De mon côté : je suis super excitée ! 

Pour rencontrer Anna Polina en chair et en « formes », une seule solution… venir à la Chrysa les 25 et 26 Octobre pour deux soirées exceptionnelles !


  
Cliquez sur l’image pour regarder la vidéo…

Pour suivre et s’enivrer de l’actu brûlante d’Anna, c’est par là !

http://www.annapolina.com

https://www.facebook.com/anna.polina.5/

  Anna Polina
  Anna Polina