A la rencontre de masseurs tantriques…

Ne reculant devant aucun sacrifice, l’équipe rédactionnelle du blog de la Chrysa est partie à la rencontre de masseurs tantriques oeuvrant au sein du village naturiste du CAP d’Agde, le fameux « village magique ».

C’est ainsi que nous avons réalisé une interview croisée avec Daniela, qui possède son salon dans le village (Daniela Relaxation), et Therence, coach sportif et masseur bien être, complice professionnel qui vient lui prêter « main douce » pour des massages de couples nécessitant deux opérateurs…

Daniela à la parole…

Quel est ton parcours ?

Je suis Vénézuélienne, j’ai la nationalité Espagnole, je vis en France depuis deux ans et j’ai neuf ans d’expérience dans les massages. Je suis arrivé au CAP d’Agde et j’ai rencontré une amie qui m’a beaucoup aidé à m’intégrer et m’a initiée aux massages tantriques, celle-ci étant l’ancienne propriétaire du salon qui désormais m’appartient. Après une année d’apprentissage avec elle, celle-ci m’a proposé de reprendre son salon du fait de sa grossesse. Et depuis 2018, j’ai commencé seule avec la clientèle habituelle du salon mais également une nouvelle clientèle que j’ai pu développer. Désormais je suis propriétaire du salon et très heureuse de cette nouvelle vie. J’ai également des clients réguliers qui viennent toute l’année ce qui me permet de ne pas fermer le salon une fois la saison terminée. Le bouche à oreille marche très bien et par exemple beaucoup de couples me recommandent.

Que cherches tu à créer lors d’un massage tantrique ?

Ce qui est important c’est d’avoir conscience que chaque moment est unique et que le moment dépend des protagonistes, le masseur et la personne massée. Il n’y a pas deux massages identiques. Je veux rendre le moment unique en donnant de l’amour. Je ne sais pas comment mais je ressens ce que les clients ont besoin. Chaque personne est différente… Quant à moi je profite également du massage, je n’ai pas l’impression de travailler ! J’ai de la passion. Quand des personnes sont timides ou complexées, j’essaye de les faire aller au-delà de leur complexe, de leur faire lâcher prise.

Quelles sont les caractéristiques des différentes formes de massage que tu pratiques ?

Le massage californien est un massage relaxant et énergétique, les zones érogènes ne sont pas touchées.

Le massage sportif est plus tonique, ce n’est pas un massage naturiste. Il est par exemple utile après un effort pour les contractures.

Le massage tantrique, dans sa forme traditionnelle, n’inclut pas d’acte sexuel même s’il peut y avoir des jouissances sans éjaculation si l’on parle des hommes. Bien qu’au CAP, les codes peuvent parfois être un peu différents. Je le pratique nue, je prends toujours soin d’expliquer en quoi il consiste afin que les choses soient claires et que les gens comprennent bien le sens du massage. J’explique aussi que j’accepte un certain contact bien cadré, ceci afin de favoriser les échanges avec la personne massée. Concernant les couples, je peux masser avec mon corps.

Que peut apporter le massage tantrique pour un couple ?

C’est une expérience nouvelle pour les couples, une forme de partage avec une autre personne que son conjoint, qui permet bien sûr de profiter du massage. Cela aide les personnes à se relâcher. Souvent les couples me disent qu’ils en retirent du bénéfice dans leur vie intime.

Que dirais tu à des gens intéressés par le tantrisme mais qui n’ose pas franchir le pas ?

Cela aide à ressentir d’autres choses, des sensations nouvelles. Certaines clientes me disent que recevoir un massage tantrique est un vrai paradis et que mon massage sur les parties intimes procurent des sensations identiques à la pénétration.

Quelles précisions souhaites tu apporter ?

J’accorde un grand soin à l’ambiance, la musique, l’hygiène et à la propreté. J’achète de l’huile de massage bio, sans parabene, le gel également. C’est important pour moi car cela contribue à réaliser mon travail dans les meilleurs conditions pour les clients. Je propose plus qu’un massage… je dirai une expérience.

Découverte de Therence…

Therence, quel est ton parcours ?

J’ai un parcours assez atypique. Je suis coach sportif à la base et j’ai tenu une salle de sport pendant 10 ans dans le Lot. J’avais mon parcours bien tracé jusqu’au moment où je me suis dit « je ne vais pas faire que cela dans ma vie. Je m’ennuyais, je tournais en rond et je commençais à avoir de l’eczéma sur les mains. Je me disais il va falloir que je change de vie, que je fasse quelque chose, mon corps me parle ! ». Après une phase d’introspection j’ai décidé de m’orienter vers le CAP d’Agde où je venais en vacances. Car après chaque visite, lors de mon retour, je devenais dépressif. J’ai donc eu une prise de conscience, j’ai pris mes affaires et je suis venu m’installer au CAP. Ici je me sens épanoui et c’est l’endroit où j’aime vivre ma vie. Il m’a donc fallu trouver un métier. Etant donné que je pratiquais des massages traditionnels à Courchevel, je me suis dit pourquoi ne pas pratiquer le massage tantrique au CAP, c’est le lieu idéal. J’ai donc commencé à la fois au CAP et à Courchevel, le temps de me développer. Ma clientèle est composée de femmes, d’hommes ainsi que les couples.

Comment évolue-t-on de coach sportif à masseur tantrique ?

Depuis mon enfance j’ai toujours été imprégné par la notion de caresse, de massages, de partage. C’est ma façon de concevoir l’amour. J’ai suivi des cours de massage Tantrique sur Montpellier. J’ai pu comprendre ce qu’est le tantrisme et j’ai ensuite développé ma propre pratique au travers de ma formation et de ma nature. Tout le monde ne conçoit pas le tantrisme de la même manière, surtout au CAP d’Agde ! Souvent les gens induisent une conclusion du massage par un acte sexuel alors qu’à la base le tantrisme a toujours une dimension spirituelle. On masse les organes sexuels, y compris l’anus et la prostate pour faire un massage pas pour donner du plaisir sexuel. On donne de l’amour et le donneur comme le receveur doivent se placer dans une dimension spirituelle. Il se passe des choses au niveau intérieur. J’ai vu des femmes crier de délivrance. Rien que le fait de délivrer un massage sur les organes sexuels peut contribuer à une forme de délivrance. Il est important de faire la différence entre la partie spirituelle et certaines demandes que l’on peut avoir et qui ne sont pas liées au massage tantrique en tant que tel. Si c’est une première fois j’explique que je vais utiliser mon souffle, mes mains pour essayer de surprendre, pour rendre le massage agréable. Je précise alors « Si des choses ne plaisent pas, dites le moi comme ça je ferai attention de ne pas aller au-delà », afin de n’offusquer personne. Il peut y avoir des attouchements au sexe dans le cadre du massage tantrique donc il faut bien le cadrer. Ce qui est important c’est de masser les organes sexuels au même titre que le dos, les mains, les pied car ces zones là ont des terminaisons nerveuses. Les banaliser à la seule fonction sexuelle est réducteur et ces parties là ont besoin d’être massées, stimulées. Ces parties là sont comme un ruisseau, on masse toutes les zones pour denouer les nœuds, les tensions. Et il y a également des tensions au niveau de l’anus, de la prostate et le fait de masser toutes ces parties revient à débarrasser le ruisseau de tout ce qui entrave la libre circulation du cours d’eau.

Est-ce que du fait que l’on soit au CAP induit des demandes particulières de la part de tes clients ou pas du tout ?

Ici avec Daniela dans un cadre structuré en général il n’y a même pas besoin d’expliquer. Par contre je peux avoir des demandes sexuelles très précises, y compris parmi la population gay. Mais dans ce cas je précise que je ne suis pas là pour cela. Je sais ce que je sais faire et je ne vais pas au-delà, cela ne m’intéresse pas.

Y vois tu un lien avec une forme de libertinage ?

Tout comme dans le libertinage, tout doit se faire dans un cadre de consentement mutuel, de respect. D’ailleurs je définirai le libertinage un peu de cette manière : tout doit être basé sur ces deux valeurs.

Que peut apporter le massage tantrique pour un couple ou c’est une affaire d’individualité ?

Je pense que pour une approche du libertinage, quand un couple se sent bien dans sa vie et veut passer à autre chose, le massage tantrique peut être une première approche intéressante. Pour commencer, cela peut être pas mal car il y a des barrières entre les masseurs et les personnes massées, il n’y a pas de pénétration etc.

Cela peut donc aider les gens à se découvrir, à lâcher prise ?

Oui… à lâcher prise, à être moins jaloux. Parce que c’est un peu la recherche des couples : arriver à ne plus être frustré et à suivre ses pulsions sexuelles. Parfois on vient au libertinage pour ne plus se cacher, pour être transparent, ne pas se tromper et vivre harmonieusement.

Que dirais tu à des gens intéressés par le tantrisme mais qui n’ose pas franchir le pas ?

Qu’à force de toujours tourner en rond on ne fait jamais rien. A un moment donné il faut pousser les portes, essayer, se faire son avis. Mauvaise ou bonne expérience, il faut vivre et ressentir afin de se faire sa propre opinion et d’éviter les préjugés.

Quitte à lancer un pavé dans la marre, quid selon toi de ce que certains appellent « une finition »  ?

Effectivement, les actes sexuels sont chez certains une part intégrante et systématique de la prestation… Mais dans ce cas on est loin de l’esprit du massage tantrique ! Ceci dit, et pour lancer un débat, pourquoi ne pourrait-on pas intégrer le plaisir et la dimension spirituelle en même temps ? Rien ne l’empêche. Si on fait un massage en donnant de l’amour on peut y intégrer du plaisir et ça ce n’est pas incompatible. Mais il s’agit d’une opinion personnelle basée sur ma sensibilité et ma philosophie, bien loin de l’image d’épinal des « finitions » !

Le mot de la fin ?

Peut-être la citation de Paulo Coelho « Si vous pensez que l’aventure est dangereuse, essayez la routine. Elle est mortelle ! ». Une des belles choses de la vie est justement de se réapproprier sa vie, son éducation, sa religion, sa façon de penser. Ne pas s’imposer ce que l’on nous a imposé, s’affranchir des dogmes. Ne pas être conditionné par le conformisme et la bienséance, être ouvert et se faire ses propres expériences. En somme, les valeurs initiales du libertinage…

Comme le dit si bien Therence, rien ne vaut sa propre expérimentation pour se faire une idée… Alors halte aux préjugés et ouvrez votre esprit. Cela vous aidera certainement à mieux vous découvrir… avant de vous découvrir.

Pour prendre contact avec Daniela et Therence, c’est par ici

Daniela
http://capnatu.com/commercants-page-perso.php?id_annonce=37
danielamassage@yahoo.com
0698645453

Therence
https://www.facebook.com/titi46400
brougerie461@gmail.com
0607857471